Charlie Hebdo et Dieudonné, ce n’est pas le même combat

Suite à l’odieuse tuerie à Charlie Hebdo, on voit se multiplier les manifestations pour défendre la liberté d’expression.

Lors, ceux qui approuvent le châtiment des « blasphémateurs » mais ne peuvent soutenir ouvertement les assassins feignent de s’interroger sur une liberté d’expression illimitée. Et d’invoquer leur champion, Dieudonné, qui serait selon eux privé de cette liberté dont on se gargarise tant.

Face un un tel discours, le simple « ce n’est pas pareil » ne suffit généralement pas, et entretient au contraire la croyance d’un « deux poids deux mesures » dont seraient victimes les Musulmans et dont bénéficieraient les Juifs.

Il est plutôt à rappeler que la liberté d’expression que nous défendons est certes très large mais que, comme toutes les libertés, elle n’est pas illimitée : elle s’arrête là où commence celle des autres. Continuer à lire … « Charlie Hebdo et Dieudonné, ce n’est pas le même combat »

Du bon usage du martyr et du sacré

Cet article a été écrit sur le site « ZEMMOUR & NAULLEAU » le 24/09/2012 au sujet de leurs émission dans laquelle ils évoquaient la responsabilité de Charlie Hebdo et de ses caricatures de Mahomet dans les violences des pays arabes/musulmans.


 

Dans le préambule de votre émission diffusée sur M6 le 24/09/2012, vous avez interpellé les dirigeants de Charlie Hebdo en demandant s’ils considéraient comme des « martyrs de la liberté d’expression » les personnes tuées par des Musulmans offensés par les dénigrements de Mahomet.

Cette pseudo question est choquante à plus d’un titre. Continuer à lire … « Du bon usage du martyr et du sacré »

Reconnaissance floue

Alors que le Parlement s’apprête à voter une « invitation » à reconnaître un état de Palestine, les partisans et les opposants à cette résolution s’affrontent à coup de slogans dont le bienfondé n’est en rien corrélé à l’aplomb avec lequel ils sont proférés. Continuer à lire … « Reconnaissance floue »

France/Israël – Les conseilleurs et les payeurs

A l’heure où le Parlement français prétend faire entendre sa voix dans le conflit israélo-palestinien, une certaine humilité devrait guider les élus.

En effet, les dernières interventions des dirigeants français n’ont guère brillé par leur lucidité, et ont encore moins œuvré en faveur de la paix – bien au contraire.

Cette petite vidéo rappelle les exploits des Ministres français qui voulaient faire le « pari » d’une normalisation du Hamas, ou qui appelaient à faire entrer du ciment dans la bande de Gaza sans s’émouvoir du trafic d’armes concomitant. Avec en conséquences les guerres et les morts qui s’en suivirent. Mais comme les conseilleurs ne sont pas les payeurs …

 

Reconnaissance de la Palestine : Le point de vue de Richard Rossin

Richard Rossin est le co-fondateur de Médecins Du Monde, ancien secrétaire général de MSF. Il a publié un article très intéressant sur Figarovox à propos de la proposition de reconnaissance de la Palestine en tant qu’état soumise actuellement au Parlement.

J’en propose ici quelques citations qui me semblent des plus justes : Continuer à lire … « Reconnaissance de la Palestine : Le point de vue de Richard Rossin »

Laïcité, laïcités … ou pas …

La notion de laïcité « à la française » a pu slalomer entre anticléricalisme (laïcité héritée de la Révolution de 1789 ou  appliquée en ex URSS) et neutralité tolérante envers toutes les religions (sur le modèle américain). Ces deux visions opposées ont pu être fédérées autour du terme de « laïcité », obtenant ainsi un très large consensus en faisant l’économie d’une définition précise du terme. Au gré des besoins du moment, l’une ou l’autre des acceptions pouvait être utilisée sans pour autant remettre fondamentalement en cause l’unité nationale. Continuer à lire … « Laïcité, laïcités … ou pas … »

Islamisme et laïcité… financièrement compatibles ?

L’information est feutrée. Presque timide. Elle ne provoque aucun débat et ne suscite presque aucune réaction.

Et pourtant, la France prévoit de modifier sa législation et ses règles financières afin de promouvoir la finance islamique dans le respect de la charia. C’est du moins l’information donnée par le Monde du 04/07/08 sous le titre « Bercy veut faciliter le développement de la finance islamique en France ». Ainsi, sous l’impulsion de Christine LAGARDE, la ministre de l’économie et des finances, « deux instructions fiscales devraient ainsi être publiées pour appliquer à ces produits une fiscalité plus incitative (…) En complément, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a érigé des règles permettant l’enregistrement, en France, de fonds d’investissement compatibles avec la loi islamique ».

Continuer à lire … « Islamisme et laïcité… financièrement compatibles ? »