Apartheid à tous les étages

Après un discours remarquable à l’Assemblée Nationale le 13 janvier dernier, Manuel Valls a évoqué ce mardi 19 janvier lors de ses vœux à la presse « un apartheid territorial, social, ethnique » en France.

L’usage de ce terme « apartheid » est non seulement déplacé et choquant, mais il pousse à la haine et invite au terrorisme contre lequel le Premier Ministre prétendait lutter.

Je ne m’attarderai guère à démontrer l’inanité de la comparaison de la situation actuelle de la France avec celle de l’Afrique du Sud durant l’apartheid. La « fracture sociale », les inégalités qui peuvent exister en France ne privent pas nos concitoyens de leurs droits et de leurs libertés du fait de la couleur de leur peau.   Même s’il y a des racistes en France, la France n’est pas raciste dans ses institutions et tend à lutter contre les discriminations – nulle similitude avec l’apartheid qui institutionnalisait les inégalités entre Blancs et Noirs.

Quelle ironie d’ailleurs : le Premier Ministre déclare « nous devons toujours éviter ce piège des amalgames » lorsqu’il s’agit de différencier Musulmans et Islamistes mais se complaît dans cet amalgame lorsqu’il s’agit de comparer la France et l’Afrique du Sud !

 

Mais au-delà de l’exagération flagrante et inappropriée, l’usage inconsidéré de la référence à l’apartheid envoie comme signal que la France est haïssable comme l’était le système honni auquel elle est comparée. Lors, ceux qui s’estiment victimes du système Français se voient confortés dans leur perception d’une discrimination volontaire et généralisée à leur encontre. Les propos du Premier Ministre cautionnent le discours des tenants d’un communautarisme radical et séparatiste : si la France reconnaît qu’elle rejette certaines « ethnies », il devient naturel que les membres de ces « ethnies » rejettent la France. Et face à une telle abjection, la résistance, voire la violence, est la réponse préconisée : l’Afrique du Sud de l’apartheid a été boycottée – même Nelson Mandela s’engagea dans la guérilla et les actions violentes pour lutter contre l’apartheid. Si la France pratique l’apartheid, la violence contre elle s’en trouve justifiée.

Notons à ce titre que ce même amalgame est utilisé (y compris par le Parti Socialiste de M. Valls – cf. le rapport de Jean Glavany  de 2012) à l’encontre d’Israël de manière tout aussi injustifiée et observons en les conséquences : cette comparaison utilisée pour critiquer, calomnier, délégitimer l’état d’Israël sert de prétexte à ceux qui expriment leur compréhension voire leur soutien aux attaques terroristes visant les civils israéliens … ou les Juifs en France.

Rappelons en effet les constats et propositions du Rapport Rufin de 2004 (il y a déjà plus de 10 ans !) :

Les accusations de racisme, d’apartheid, de nazisme portent des implications morales extrêmement graves. Elles ont, dans la situation où nous nous trouvons aujourd’hui des conséquences majeures qui peuvent, par contagion, mettre en danger la vie de nos concitoyens juifs. Il est légitime d’imposer par le droit qu’elles ne soient pas portées à la légère.
C’est pourquoi nous invitons à réfléchir sur l’opportunité et l’applicabilité d’un texte de loi qui (…) permettrait de punir ceux qui porteraient sans fondement à l’encontre de groupes, d’institutions ou d’Etats des accusations de racisme et utiliseraient à leur propos des comparaisons injustifiées avec l’apartheid ou le nazisme.
Une telle accusation n’est pas seulement une diffamation ; c’est, dans le contexte mondial aujourd’hui une véritable incitation à la violence, un trouble à l’ordre public et un préjudice grave pour ceux qui peuvent être concernés.

Et la boucle est bouclée : pour soi-disant lutter contre le terrorisme et l’antisémitisme, Manuel Valls a recours à un amalgame, une « diffamation » qui constitue « une véritable incitation à la violence » et qui désigne cette fois à la vindicte populaire directement la France.

 

Il est en conséquence à craindre que l’attitude de pompier pyromane ne permette guère d’endiguer l’incendie du terrorisme islamiste.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s